Oh oui c’est bon !!!!!

Un peu d’introspection ne fait pas de mal de temps en temps et seuls ceux dont l’ego est sur dimensionné et qui ne savent pas écrire le mot humilité s’offusqueront de cet article.

J’ai récemment passé une journée complète avec les moniteurs d’un centre.

Je les ai regardés travailler avec leurs clients, discuté avec eux, répondu à leurs questions, levé les doutes, prodigué des encouragements, partagé mon expérience et ma connaissance de notre système de formation. Je les ai trouvés enthousiasmant !!!!

J’ai été sincère avec chacun d’entr’ eux et lorsque le moment de se séparer est arrivé, ils m’ont tous dit merci alors qu’au lieu de rentrer chez eux après leur journée, leur chef de centre leur a demandé de rester pour m’écouter faire une présentation marketing.. dont j’avais ici abordé l’esquisse…

Je n’ai pas le culte de la personnalité et j’essaie d’être utile pour les autres. Je les ai juste trouvés excellents dans leurs jobs, et pour moi qui donne de mon énergie, les rencontrer à rechargé mes batteries.
Je les ai remerciés à mon tour mais je voudrais ici juste passer un message à d’autres…

Si vous n’avez plus de passion, ne continuez pas dans ce métier, si vous ne pensez qu’à vous, ne continuez pas dans ce métier, si vous ne partagez pas votre passion, ne continuez pas dans ce métier.
Le meilleur service que vous puissiez vous rendre est soit de changer de voie soit de vous remettre en question…et de vite cerner des réponses qui se trouvent en général chez les autres…

La seule échelle qui vaille est celle de votre compétence : compétence à donner et à recevoir, compétence à créer de la joie chez l’autre ou à l’aider à la trouver.

Un chef de base ma récemment confié: “J’adore ce que je fais, je ne sais pas ce que je ferais sans, c’est ma thérapie…”
Ça m’a fait réfléchir et j’ai rajeuni de plusieurs dizaines d’années…

Alors c’est pas tous les jours facile mais souvenez vous que bien des gens signeraient pour prendre votre place…prendriez vous la leur ?

Si vous répondez oui tout de suite, sans réfléchir, ne restez pas dans ce métier, vous me remercierez plus tard…

À bientôt,

Leave a Reply