Maître Shifu avait raison…

Alors jeune panda, je découvris un slogan publicitaire français dans les années 80 qui clamait : “quand on n’a pas de pétrole, on a des idées” !

Force est de reconnaître que ce type d’argument colle a la Belgique et on pourrait l’adapter en disant, quand on n’a pas de plongeurs qui viennent en vacances l’été, on a des idées pour en avoir quand même…

Je rentre de ma tournée dans ce plat pays qui n’est pas le mien et mes rendez vous m’ont amené a distinguer des initiatives a encourager. Maître Shifu m’avait enseigné qu’en temps de crise il y a 3 stratégies qui donnent des résultats différents : la carpe, le requin et le dauphin.

La carpe ne s’autorise aucun risque et se planque dans la vase et fait le dos rond en attendant les beaux jours.
Le requin continue coûte que coûte sur son axe de communication et de marketing et ça lui assure d’être dans les premiers a redémarrer dès la reprise.

Le dauphin s’adapte et surfe a moindre effort sur des vagues, des besoins, des tendances qui lui permettent dès le début de crise de continuer a être performant. Il peut le faire parce qu’il est joueur et déteste rester immobile.

Les deux centres dont je vous parle ont adopté la stratégie du dauphin :

Honneur aux dames avec le centre PADI “Buds-Diving” près de Bruxelles. Karen a ouvert a coté de son école un centre de Wellness de haute qualité.

Massages, soins, enveloppements, banc uv, sauna, hammam, jacuzzi, piscine, c’est un concept destiné a tous mais la cible féminine tant pour le bien être que pour le centre de plongée est a prendre en considération puisque les attentes et besoins des femmes sont pris en compte dans l’une comme dans l’autre des activités.
Bien sûr, elle s’est entourée de conseils avisés pour créer sa structure et a mené ce projet parce qu’elle se sent concernée par ce marché mais aussi parce que le trait d’union entre les deux métiers est l’eau…

Alors “si tu ne viens pas a la plongée, la plongée viendra a toi !” pourrait on dire mais le principe fonctionne a merveille . Bel investissement qui portera ses fruits, pas de doutes !

La deuxième structure PADI dont je vous parle maintenant est situé près d’Anvers et s’appelle “Hoogenboom Dive Education”. Arie en est le patron et Erwinn est responsable plongée. Arie est un créateur, un visionnaire doublé d’une grande volonté. il a créé un bassin indoor chauffé, décoré, avec miroir au fond (comme dans une salle de danse) afin que les élèves se voient, ou que les pros voient leurs démonstrations, et des plateaux de profondeurs variables jusqu’à 6 mètres hors sol.

Si ça s’arrêtait là, ce serait bien !

On rajoute 3 salles multimédias de 12 places chacune, une salle de détente, un espace restauration, une salle de réunions pour 50 personnes, 4 salles d’hébergement pour 2 soit 8 couchages pour des candidats instructeurs puisque ce centre est aussi un centre IDC.

Bien sur on trouve tout les sanitaires, vestiaires et douches traditionnels mais avec une déco adaptée.

Bon, c’est un peu le centre de plongée de James Bond, avec le plancher qui en se relevant dévoile le bassin, avec les équipements de plongée qui s’escamotent dans le mur, mais quel réalisation !

Et surtout, ce bassin est disponible aux autres écoles de plongées avec des tarifs horaires intéressants. Vous pouvez les joindre au (+32)03 68 50 195.

Comme vous pouvez le voir, les entrepreneurs de plongée ne restent pas les deux pieds dans les mêmes sabots en Belgique, et se donnent les moyens de leurs ambitions…a retenir.

A bientôt,

Leave a Reply