L’Education Continue PADI.

Si l’acquisition de nouveaux plongeurs doit être la préoccupation principale des écoles de plongées, il n’en demeure pas moins que la fidélisation reste une voie vertueuse.

En effet, il est plus facile de “piocher” dans sa base de données que d’être obligé de la renouveler. En ce sens, l’Education Continue ne doit pas être négligée.

On entend par Education Continue, chez PADI, 2 axes de travail:

padi_learning_tree_black

  • la progression verticale: Adventure Diver, Advanced Open Water Diver & Rescue Diver.
  • la progression horizontale: programmes de spécialités.

Nous aborderons le RESCUE ultérieurement. Envisageons d’abord le reste !

2ème sphère d’éveil du plongeur

En se remémorant le cours Dive Master, vous vous souvenez certainement des “sphères d’éveil du plongeur”. Cette approche est pédagogique, certes, mais nous renvoie à des notions de marketing: “je ne peux pas tout vendre, tout le temps, à tout le monde”.

C’est quand le plongeur est à l’aise avec ses techniques de base qu’il commence à vouloir interagir avec son environnement par le biais de thématiques ou de techniques nouvelles. Privilégiez donc, dans votre targeting, des plongeurs ayant un minimum d’expérience en milieu naturel. Des logiciels de CRM (tels que EVE) sont des aides précieuses pour ce type de ciblage.

Adventure Dive ou spécialité ?

Les deux sont intimement liées. L’Adventure Dive est, en général, la première plongée de la spécialité. Ce n’est pas une exploration mais bel et bien un cours avec des objectifs d’apprentissage théoriques et techniques créditant l’amorce de la spécialité. N’oubliez pas de vanter les intérêts d’un tel crédit de formation. En fonction de votre public, favorisez des AD cohérentes avec l’environnement. Dans nos eaux, le Vêtement Etanche, par exemple, reste une option intéressante si vous souhaitez démontrer que l’hiver n’est pas rédhibitoire à notre activité. Confirmer cette expérience par la validation de la spécialité est un gage de maîtrise pour l’élève.

240761902-padi_drysuit

Un schéma qui a fait ses preuve:

Proposez des WE axés sur une spécialité et invitez tous vos plongeurs ciblés à participer à la première partie. Ceci leur permettra de valider, a minima, l’Adventure Dive. Le seul risque est qu’ils adoreront et resteront avec vous tout le WE! Il y a pire comme risque, non ?  Variez les plaisirs et n’oubliez pas d’intégrer des thématiques autorisant des validations en fosse: PPB, Sidemount, vêtement étanche, Nitrox,….

Certaines spécialités sont à favoriser en plein cœur de l’hiver: EFR, Oxygen Provider, Equipment Specialist… Elles autorisent un maintien de l’activité éducative du centre sans exposer les plongeurs aux rigueurs de nos basses saisons européennes 😉

100% AWARE

Le Project AWARE reste une valeur sûre pour fédérer les plongeurs: là encore, usez et abusez de ces spécialités et/ou programmes !!!

 

Qui peut valider quoi ?

Question récurrente chez nos jeunes OWSI: sous réserve de certains Standards spécifiques, les OWSI peuvent conduire et valider toutes les Adventure Dives. En revanche, il faut être instructeur de la spécialité pour valider cette dernière: si tout OWSI peut valider l’AD “DEEP”, il faut être “DEEP INSTRUCTOR” pour valider la spécialité. La meilleure solution pour se former à une spécialité de niveau instructeur est de contacter votre Course Director.

Supports pédagogiques et équipements associés.

aowbook

Pour l’élève, les supports pédagogiques se trouveront dans le manuel Adventures In Diving (remplacés en janvier 2017 par le manuel/Touch “Advanced Open Water Diver”) pour les Adventure Dives. On peut également utiliser les manuels de la spécialité (en ne complétant que le 1er chapitre). Ces derniers seront en revanche obligatoires pour la validation de la spécialité (quand ils existent). A l’exception du Nitrox, il n’y a pas d’examen final pour les Spécialités “recreationnal” les plus courantes. Pour l’instructeur, vous devez utiliser les PDF de spécialités.

NB: un certain nombre de manuels de spécialité devrait être traduit en FR, dont “Wreck (épave)” courant 2017.

Tout élève s’engageant sur l’Education Continue doit avoir un minimum d’équipement (Cf Standards “équipement requis” pour chaque AD/Spécialité). S’il est toujours possible de louer, encourager l’élève à posséder son équipement est préférable (Cf les 4 E’s). Dans l’idée des schéma de formation WE, essayez d’y associer une présentation de l’équipement “type” requis: pas uniquement un présentoir, vous devez associer les techniques de ventes prescriptives vues pendant votre IDC et expliquer pourquoi l’équipement que vous avez sélectionné se conforme aux pré-requis du cours.

3ème sphère d’éveil du plongeur

“l’autre”: une fois à l’aise avec ses techniques et capable d’interagir avec son environnement, le jeune plongeur prendra conscience de la nécessité de savoir gérer son binôme en cas de problème. Là encore, les logiciels de CRM sont des aides précieuses pour savoir à quel moment et à qui proposer le cours RESCUE. S’il est vrai que les Standards donnent la possibilité de proposer ce cours assez tôt, je vous invite toutefois à freiner les ardeurs.

 

L’Education Continue est donc incontournable des activités du centre de plongée. S’il est souvent freiné en haute saison, période préférée des débutants, il doit être absolument reboosté dès la demie saison. Afin de vous aider à dynamiser ce secteur, merci de contacter votre représentation PADI: nous avons pleins d’offres à vous proposer 😉

A bientôt,