Ici on plonge !

Quand au gré de mes visites j’entends parler de tel ou tel centre de plongée, j’ai parfois l’impression que certains se résument caricaturalement a un garage mal rangé ouvert a la belle saison, devant lequel un moniteur fatigué et de mauvaise humeur tiendrait un panneau “ici, on plonge !”.
Bien sur ce n’est pas la réalité, mais a bien y regarder, certains croient encore possible de créer un centre de plongée professionnel pour moins de 50 000€ ! Alors évidemment les notions d’accueil, de marketing ou juste les rapports humains peuvent se trouver a hauteur de cet investissement lequel sera évalués par les clients comme…un peu juste.

L’investissement n’est pas uniquement financier mais aussi humain, et si le premier est faible, le second doit compenser sinon nous sommes face a un problème. Bien sur si le premier est conséquent, l’aspect humain ne peut pas se réduire a une prestation minimum sinon nous sommes a nouveau face a un problème !

Mais que l’investissement soit faible ou conséquent, le but est bien de le faire fructifier, sinon pourquoi l’avoir fait? Il est donc logique de tout mettre en oeuvre pour avoir des ventes de formations qui représentent une marge plus correcte que les explorations.

Si l’on parle de chiffre d’affaire, nous devons parler ventes et marketing. Que se passe t il dans d’autres secteurs d’activités ? J’en prends 2 au hasard auquel j’ai été confrontés récemment, un Mac Donald et une salle de sport “remise en forme”…

Le premier, tout le monde connaît, et je sais a l’avance ce que je veux. mais en attendant mon tour je découvre la nouvelle spécialité, un sandwich au goût asiatique qui fait frémir mes papilles
et lorsque viens mon tour, ma commande est différente de celle que j’avais en entrant. En outre, le serveur me présente une formule dessert qui me séduit et je me laisse tenter.

Résultat des courses, je savait ce que je voulais alors pourquoi ais je sur mon plateau quelque chose de différent?

La salle de sport m’a ouvert ses portes pour me donner un rendez vous personnalisé avec un coach…serais je devenu un VIP ? quelle est cette reconnaissance que l’on me donne sans que je l’ai demandée?

Je reviens donc une seconde fois et la pendant 35 minutes, un jeune moniteur me conseille sur ce qui lui parait le plus adapté pour moi. Il a pris en compte mes points forts ou faibles et fait l’évaluation du coût (on ne présente plus les tarifs). En attendant, il me présente la salle, me fait rencontrer des adhérents et adhérentes forts sympathiques, souligne les points forts de leur établissement. Je reçois alors ” l’évaluation financière” et me retrouve avec un an d’abonnement, moi qui voulait juste faire 3 mois “pour voir”.

Ces 2 exemples soulignent l’importance du marketing et dans les centres de plongée qui rencontrent le succès, il est bien intégré. Le DSD est le moment parfait pour qu’a son terme, une évaluation du client aboutisse a un plan de progression. Il peut s’agir d’un OWD DUP ou NITROX ou encore d’une participation au Master Scuba Diver Challenge, mais la meilleure preuve de cela, c’est simplement de se rendre compte que sur notre territoire, le double des certifications PADI est réalisé hors frontières, dans des structures PADI qui vont tout mettre en oeuvre pour faire d’un touriste un client profitable.

Partager notre passion, donner de l’envie, de la considération, de la reconnaissance sont la base de notre métier mais ne suffisent pas faire fonctionner une entreprise. Si l’on ne s’intéresse pas a ce client potentiel, a qui il est, a quoi il fonctionne, a pourquoi il a poussé notre porte, alors notre réponse ne sera pas adapté et nous n’aurons pas rempli notre rôle de commerçant.

La valeur de quelque chose est différente de son prix, et nous ne sommes pas a la place du client qui est le seul juge de cela.

N’oublions jamais, surtout lorsque les temps sont difficiles et que les gens ont le sentiment d’avoir un travail et une vie sans intérets, que notre activité est porteuse de rêve et de changement de vie.
Notre passion nous permet des rencontres incroyables avec une faune aux extremes de ce qui se fait sur la planète en terme de taille ou de danger et avec des perspectives professionelles bien réelles.
Leurs réunions de travail et les notres n’ont rien en commun, pas meme le costume, et pas besoin de s’offrir un voyage orbital pour vivre l’experience de l’apesanteur, quand elle constitue notre quotidien.
Ce que les anglo saxons savent faire et que nous devons apprendre, c’est parler de la plongée, de tout ce qu’il y a autour, de ce qu’elle procure, des moments partagés lors des cours, de la découverte de soi, des challenges et des émotions, bref de ce qui a de la valeur et rend vivant.

Je vous concède que c’est long a mettre sur le panneau de mon moniteur fatigué, mais alors ce seront les touristes qui diront “Bon, alors! On plonge?”.

One thought on “Ici on plonge !

Leave a Reply