L’Education Continue PADI.

Si l’acquisition de nouveaux plongeurs doit être la préoccupation principale des écoles de plongées, il n’en demeure pas moins que la fidélisation reste une voie vertueuse.

En effet, il est plus facile de “piocher” dans sa base de données que d’être obligé de la renouveler. En ce sens, l’Education Continue ne doit pas être négligée.

On entend par Education Continue, chez PADI, 2 axes de travail:

padi_learning_tree_black

  • la progression verticale: Adventure Diver, Advanced Open Water Diver & Rescue Diver.
  • la progression horizontale: programmes de spécialités.

Nous aborderons le RESCUE ultérieurement. Envisageons d’abord le reste !

2ème sphère d’éveil du plongeur

En se remémorant le cours Dive Master, vous vous souvenez certainement des “sphères d’éveil du plongeur”. Cette approche est pédagogique, certes, mais nous renvoie à des notions de marketing: “je ne peux pas tout vendre, tout le temps, à tout le monde”.

C’est quand le plongeur est à l’aise avec ses techniques de base qu’il commence à vouloir interagir avec son environnement par le biais de thématiques ou de techniques nouvelles. Privilégiez donc, dans votre targeting, des plongeurs ayant un minimum d’expérience en milieu naturel. Des logiciels de CRM (tels que EVE) sont des aides précieuses pour ce type de ciblage.

Adventure Dive ou spécialité ?

Les deux sont intimement liées. L’Adventure Dive est, en général, la première plongée de la spécialité. Ce n’est pas une exploration mais bel et bien un cours avec des objectifs d’apprentissage théoriques et techniques créditant l’amorce de la spécialité. N’oubliez pas de vanter les intérêts d’un tel crédit de formation. En fonction de votre public, favorisez des AD cohérentes avec l’environnement. Dans nos eaux, le Vêtement Etanche, par exemple, reste une option intéressante si vous souhaitez démontrer que l’hiver n’est pas rédhibitoire à notre activité. Confirmer cette expérience par la validation de la spécialité est un gage de maîtrise pour l’élève.

240761902-padi_drysuit

Un schéma qui a fait ses preuve:

Proposez des WE axés sur une spécialité et invitez tous vos plongeurs ciblés à participer à la première partie. Ceci leur permettra de valider, a minima, l’Adventure Dive. Le seul risque est qu’ils adoreront et resteront avec vous tout le WE! Il y a pire comme risque, non ?  Variez les plaisirs et n’oubliez pas d’intégrer des thématiques autorisant des validations en fosse: PPB, Sidemount, vêtement étanche, Nitrox,….

Certaines spécialités sont à favoriser en plein cœur de l’hiver: EFR, Oxygen Provider, Equipment Specialist… Elles autorisent un maintien de l’activité éducative du centre sans exposer les plongeurs aux rigueurs de nos basses saisons européennes 😉

100% AWARE

Le Project AWARE reste une valeur sûre pour fédérer les plongeurs: là encore, usez et abusez de ces spécialités et/ou programmes !!!

 

Qui peut valider quoi ?

Question récurrente chez nos jeunes OWSI: sous réserve de certains Standards spécifiques, les OWSI peuvent conduire et valider toutes les Adventure Dives. En revanche, il faut être instructeur de la spécialité pour valider cette dernière: si tout OWSI peut valider l’AD “DEEP”, il faut être “DEEP INSTRUCTOR” pour valider la spécialité. La meilleure solution pour se former à une spécialité de niveau instructeur est de contacter votre Course Director.

Supports pédagogiques et équipements associés.

aowbook

Pour l’élève, les supports pédagogiques se trouveront dans le manuel Adventures In Diving (remplacés en janvier 2017 par le manuel/Touch “Advanced Open Water Diver”) pour les Adventure Dives. On peut également utiliser les manuels de la spécialité (en ne complétant que le 1er chapitre). Ces derniers seront en revanche obligatoires pour la validation de la spécialité (quand ils existent). A l’exception du Nitrox, il n’y a pas d’examen final pour les Spécialités “recreationnal” les plus courantes. Pour l’instructeur, vous devez utiliser les PDF de spécialités.

NB: un certain nombre de manuels de spécialité devrait être traduit en FR, dont “Wreck (épave)” courant 2017.

Tout élève s’engageant sur l’Education Continue doit avoir un minimum d’équipement (Cf Standards “équipement requis” pour chaque AD/Spécialité). S’il est toujours possible de louer, encourager l’élève à posséder son équipement est préférable (Cf les 4 E’s). Dans l’idée des schéma de formation WE, essayez d’y associer une présentation de l’équipement “type” requis: pas uniquement un présentoir, vous devez associer les techniques de ventes prescriptives vues pendant votre IDC et expliquer pourquoi l’équipement que vous avez sélectionné se conforme aux pré-requis du cours.

3ème sphère d’éveil du plongeur

“l’autre”: une fois à l’aise avec ses techniques et capable d’interagir avec son environnement, le jeune plongeur prendra conscience de la nécessité de savoir gérer son binôme en cas de problème. Là encore, les logiciels de CRM sont des aides précieuses pour savoir à quel moment et à qui proposer le cours RESCUE. S’il est vrai que les Standards donnent la possibilité de proposer ce cours assez tôt, je vous invite toutefois à freiner les ardeurs.

 

L’Education Continue est donc incontournable des activités du centre de plongée. S’il est souvent freiné en haute saison, période préférée des débutants, il doit être absolument reboosté dès la demie saison. Afin de vous aider à dynamiser ce secteur, merci de contacter votre représentation PADI: nous avons pleins d’offres à vous proposer 😉

A bientôt,

l’Open Water Diver PADI: légendes et vérités…

myPADI

Au gré de mes visites, des appels, des mails ou autres forums, je m’aperçois que les légendes entourant PADI et sa formation phare l’Open Water Diver sont légions. Il est temps de débroussailler un peu tout ça afin que le jeune plongeur puisse s’y retrouver. Morceaux choisis d’une liste non exhaustive 😉

Est-ce que le manuel est obligatoire ?

OUI, c’est le minimum requis AINSI QUE le visionnage de la vidéo (apprentissage passif par la répétition). Tous les bons centres vous fourniront par défaut un Crew Pack incluant: le manuel, la vidéo et le carnet de plongée. L’ensemble de ce pack peut être remplacé par un produit Touch (E-Learning) qui intègre lecture, vidéo, révisions et examen final. Les photocopies et autres manuels “secs” sont contraires aux prescriptions de PADI.

 

Je peux passer mon OWD en 6 plongées ?

FAUX. l’Open Water Diver PADI répond à des normes très strictes (certifications ISO et CE). A minima, votre formation doit comporter 5 plongées en Milieu Protégé (Piscine ou départ de plage ou site incluant petit bain/grand bain, visibilité et absence de mouvement d’eau) et 4 plongées en Milieu Naturel (Mer, carrière, lac). S’il est possible de “concentrer” certaines séances MP, ne vous attendez pas à économiser des heures. Le temps importe peu: seule la maîtrise des objectifs de séance doit motiver l’instructeur. Toute impasse, raccourci ou shunt d’un ou de plusieurs éléments de formation est contraire aux prescriptions de PADI.

 

Avec mon OWD, suis-je autonome ?

Sur le principe OUI ! Mais cela reste une autonomie relative. En effet, tous les (bons) centres vous demanderont systématiquement d’effectuer sous supervision une (ou des) “Discover Local Dive” (les courants, l’absence de visibilité de certaines zones ou, a contrario, l’excès de visibilité, les mises à l’eau spécifiques,… sont autant d’éléments à intégrer lorsque l’on se réclame d’une autonomie. Les professionnels de la zone sont là pour vous montrer les spécificités locales).  De même, si votre inactivité en plongée est supérieure à un an, les Professionnels PADI vous demanderont de participer au programme “ReActivate”: y sont abordés une révision de la théorie et ainsi que des techniques de base. Vous pouvez demander à agrémenter ce programme avec des techniques spécifiques à votre niveau le plus haut.

 

Et en France ?

OUI (mais aussi sur le principe) ! Depuis 2012, chaque Directeur de Plongée décide des compétences des plongeurs. Si cet Instructeur est également PADI, c’est un peu plus facile. Outre les dispositions d’un DLD et/ou d’un ReActivate (vu précédemment), il peut parfaitement vous laisser évoluer en autonomie sur un site conforme à votre niveau. Mais il peut également vous imposer la supervision. Dans beaucoup de pays, on constate que la supervision assurée par un guide est quasi systématique: il connaît très bien le site et peut, le cas échéant, apporter son assistance. C’est donc une option à favoriser.

 

Quelle valeur doit-on accorder aux formations faites en fosses de plongée ?

UNE BONNE VALEUR ;-). Certes, ce n’est pas réellement un Milieu Naturel: en ce sens, un OWD (ou tout autre niveau supérieur) ne peut pas être validé en fosse (une tolérance existe pour les Scuba Divers et certaines spécialités). Toutefois, c’est un excellent moyen de goûter la profondeur dans un environnement serein pour maitriser les techniques de base. Pour le centre qui vous recevra pour valider votre niveau (en “vrai” milieu naturel), le gain de temps obtenu par les plongées en fosse sera l’occasion de vous présenter la suite de votre parcours en abordant, par exemple, l’Adventure Dive Navigation sous-marine (à la suite de la validation de l’OWD).

 

Comment choisir le centre qui va me former ?

http://apps.padi.com/scuba-diving/dive-shop-locator/

Sur le Locator, vous trouverez les centres qui répondent aux critères de sélection de PADI. Les centre 5*, 5*IDC et CDC sont généralement des centres de formations qui forment également des Professionnels PADI.

 

On me propose une double certification: y-a-t-il un intérêt ?

Autant que de posséder un Samsung et un iPhone simultanément pour la même carte SIM…. Clairement, non ! Choisissez votre centre d’explorations en fonction de sa réponse à votre niveau.  De plus, au-delà de l’aspect mercantile de l’achat d’une 2ème carte, la question de fond reste la qualité de la formation. Faisons une chose mais faisons-la bien !

 

Et les équivalences ?

Vaste débat !  Sur le principe, nous ne parlons jamais d’équivalence mais plutôt de reconnaissance. En ce sens, un niveau 1 français est techniquement reconnu comme un Scuba Diver (sensiblement même programme de formation, mais pas même profondeur d’évolution). Un OWD peut être reconnu comme un PA 20 (18m): (même profondeur d’évolution, ou presque, mais pas même programme). Je mets ici le lien du blog de Philippe ANTOINE, MSDT et BEES 1, gérant de l’école AP Plongée sur Paris. Je trouve cet article plutôt bien fait et clair:

http://ap-plongee.blogspot.fr/2016/03/quelles-reconnaissances-des-niveaux.html?spref=fb

Je reste à votre entière disposition pour tout renseignement ou autre éclaircissement.

 

Martial

mailto:[email protected]

 

 

Synthèse semestrielle PADI Europe francophone

Voilà, les derniers chiffres sont arrivés et il est temps de vous présenter quelques éléments afin de nous situer sur le marché de la plongée.

 

CHIFFRES 1er SEMESTRE 2016 ( comparativement au 30/06/2015)

progression globale: +19,6%

Entry Level: +30%

ConEd (AID, RD, Spé): -10%

Les niveaux de certifications pro sont inchangés.

On constate donc que les années “noires” semblent être derrière nous. La faiblesse des résultats sur le ConEd n’est que la résultante des pertes en acquisition de plongeurs des deux années passées (en moyenne 20% de pertes en 2014 et en 2015). Rien d’affolant donc, mais il nous faut d’ores et déjà prévoir l’avenir. En revanche, l’excellence des formations Entry Level a été remarquée par le bureau américain: BRAVO A TOUS !!!

 

RECONNAISSANCES

Les plus perspicaces auront noté le pluriel… et pour cause !

Les accords avec Monaco sont officiellement signés: les Pros PADI sont reconnus sur le Rocher ! (et sans le BEES ou DEJEPS)

La reconnaissance de l’EFR est en bonne voie actuellement sur l’un des ministères de tutelles du secourisme: affaire à suivre !!!! En parallèle, un allègement de formation est désormais possible pour tous les EFRI souhaitant devenir moniteur SST. Merci de me contacter.

 

PARTENARIATS

seiko padi

Là encore, la pluralité est de mise. Un premier partenariat est d’ores et déjà en place avec SEIKO. Une série de montres estampillées PADI devrait arriver sous peu sur le territoire francophone: UNE REMISE DE 30% est d’ores et déjà acquise pour tous les Pros PADI (merci de me communiquer vos coordonnées + numéro PADI afin de les transmettre à SEIKO France). Une soirée inaugurale est prévue le 29 septembre prochain sur Paris, à la boutique Seiko.

iBubble

Un deuxième partenariat, en cours de développement: iBubble est un drône sous marin, bourré d’options comme on les aime. Jann FARAONE, Course Director et Manager de GO & SEA ([email protected]), et partenaire exclusif, est en train de rédiger la spécialité. A venir prochainement !

 

NOUVEAUTES

OWDT_G

le TOUCH OWD a été particulièrement bien suivi sur les territoires francophones (on a doublé les objectifs !). Et bien bonne nouvelle: l’AOWD et le RESCUE arrivent 😉 (janvier 2017).

De même, quelques nouvelles Adventure Dives viennent de voir le jour (masque FF, Image numérique,…)

Pour plus d’infos sur ces nouveautés, je vous invite à suivre le Webinar du 04 août prochain (surveillez vos mails et autre FB).

traininglive_header

 

TENDANCES

padi-freediver1

le Freediver: c’est la valeur sûre du moment ! Si vous-même ou votre centre n’êtes pas encore validé, il serait bon de prévoir cette option très prochainement. Stages “Instructeur” ou validation du centre, je reste à votre disposition.

L’Education Continue: point faible actuellement de la région, le volume d’Entry Level nous permet toutefois d’appréhender sereinement l’avenir. Une recette qui marche bien reste l’évènementiel ciblé: WE “dry suit” par exemple. Il est important d’y associer  cours + équipement. Vos marques favorites sont toutes prêtes à vous accompagner. L’important reste de proposer, proposer et proposer…. Quelques infos ici !

 

LES OFFRES DU MOMENT

Touch: l’offre est toujours d’actualité pour les Dive Centers. 55€ le TOUCH+ la Certification pour toute commande supérieure ou égale à 10 packs.

ConEd: légère extension de l’offre précédente. Désormais, 20% de remise pour toute commande minimum de 5 packs (ou manuels) + certification d’une spécialité.

Fin de mois: une offre spéciale pour toute commande lors de la dernière semaine de juillet (montant minimum de la commande: 500€)!

Pour toute commande (et pour bénéficier de ces offres), merci de contacter la merveilleuse Sarah !

 

Voilà pour cette petite synthèse. Je reste à votre entière disposition et vous souhaite une bonne saison !

 

Martial

 

 

 

QUI EST QUI ? (ou tout ce que vous avez voulu savoir sur l’office de Bristol)

who's who

 

Vous êtes nombreux à m’appeler ou m’écrire parce que vous n’avez pas reçu de réponses à certaines de vos interrogations, besoins, etc…. Et, Mea Culpa, vous avez besoin de réactivité de notre part car vous traitez les plongeurs aujourd’hui ! (demain, ce sera trop tard…)

Nous allons donc de ce pas remédier “à la jungle” du bureau et vous donner les contacts susceptibles de répondre à des attentes spécifiques, et en Français, SVP 🙂

 

L’achat de matériel:

Les Crewpacks, les “Touch”, les PIC’s et autres goodies: une seule interlocutrice… [email protected]

 

Les statuts des membres individuels:

Qu’il s’agisse d’assurances, de renouvellement d’adhésion ou d’une application pour une qualification professionnelle: [email protected]

 

IDC/IE (5* IDC et CD uniquement):

organisation de l’IE, alternate location: [email protected]

 

les Statuts des membres IRRA (les centres):

Comme pour les membres individuels mais version “centre”: assurances, renouvellement de l’adhésion. [email protected]

 

Consultations pédagogiques:

un doute quant à la façon de mener un cours, votre milieu protégé correspond-il aux Standards ?  …. [email protected]

 

Et pour le reste ?

[email protected] ou 0033 6 16 82 25 83

 

Facile, non ?

50 ans PADI

 

la belle saison démarre… Pensez au ReActivate !

L’été arrive, timidement dans certaines régions (il faut l’avouer !), mais il arrive.

Beaucoup de nos plongeurs ressortent enfin leurs palmes, se pensant prêts à goûter aux joies de notre activité favorite. Mais le sont-ils réellement ?

Le Reactivate est LE programme pour se remettre à jour. Explications en quelques points:

1°/ le plongeur s’inscrit soit directement sur la PADI Library (en précisant le nom et le numéro du Centre) soit en contactant directement son centre de plongée (qui lui fournira le code d’accès). L’application TOUCH (compatible sur PC/mac, tablette et smartphone) propose alors un certain nombre de scénarios appelant aux règles de sécurité en plongée ainsi qu’aux connaissances générales des techniques de plongées. La correction se fait automatiquement par la plateforme PADI. A l’issue, le plongeur reçoit une attestation de réussite à présenter à son instructeur.

2°/ Il est temps d’aller à l’eau ! Le choix est laissé libre entre un Milieu Protégé ou un Milieu Naturel (à une profondeur raisonnable, hein !). Un minimum de 4 exercices est demandé (quelque soit le niveau du plongeur):

a. Enlever, remettre et vider le masque.

b. Se mettre en flottabilité nulle et faire le ludion.

c. En surface, dans une eau trop profonde pour y avoir

pied, avec un gilet dégonflé, utiliser le mécanisme

de largage rapide pour dégager le lestage du corps

et larguer suffisamment de plombs pour établir la

flottabilité positive.

d. Remonter correctement en utilisant une source d’air

de secours et établir la flottabilité positive en surface.

Pratiquer en tant que donneur et receveur.

Instructeur et plongeur peuvent convenir d’étendre cette révision à d’autres exercices: parachute de palier, révisions du vêtement étanche ou pourquoi pas certains skills du cours Rescue (en fonction du niveau de l’élève). En ce sens, ce programme est personnalisable lui conférant une vraie valeur pour le plongeur.

Quand théorie et pratique ont été complétées, le centre fait une demande carte de remplacement auprès de PADI.

 

Quelle valeur pour ce programme ?

Mieux que n’importe quelle “Check Dive” du début de saison, ReActivate présente les avantages suivants:

  • il peut être fait avant le départ sur la zone de villégiature, dans le centre habituel du plongeur.
  • son support pédagogique moderne et  traduit dans plusieurs langues présente les notions de base que tout plongeur doit connaître. De plus, il permet d’approfondir certains sujets si souhaité par le plongeur.
  • il est possible de personnaliser ReActivate en fonctions des attentes du plongeur et/ou de la prescription de l’instructeur.

 

 

Alors, pour une saison de plongée en toute confiance, pensez au ReActivate

Marketing: vers une nouvelle approche ?

“Ce n’est plus comme avant !” Voilà une expression qui revient dans la bouche des chefs de centre. Et le constat est là: à la sortie de la crise, les habitudes de consommation ont changé.

Alors peut-être nous faut-il revoir notre approche marketing ?

En s’inspirant de ce qui marche dans d’autres domaines, de la règle des 4 P’s (Produit, Prix, Positionnement et Promotion) émerge la théorie des 5 P’s. Voyons ce qu’elle est et son application avec PADI:

1/ PASSION:

padi-freediver1

S’il est nécessaire de maintenir une globalité de l’offre dans nos centres, il n’en demeure pas moins “qu’on ne vend bien que ce que l’on aime”. Il nous faut donc garder cette petite lumière qui brille dans nos yeux chaque fois que nous parlons de notre domaine de prédilection. Que ce soit le TEC, le Sidemount, l’Apnée ou les filières classiques du Recreationnal, nous devons véhiculer notre passion première… quitte à en changer au gré des saisons et des humeurs (programmes “débutant” en haute saison, plongées plus “engagées” en hiver,…). La diversité des programmes de PADI associée à un planning annuel permettront d’éviter une routine, tueuse du feu sacré. Si vous souhaitez continuer de vous former, et proposer ainsi une variété de cours qui vous correspondent, contactez votre Course Director. Il saura vous conseiller.

2/ PERSONNALISATION:

myPADI

les consommateurs souhaitent que nous leur proposions le produit qui correspond à leurs attentes. Plus que jamais, nous devons faire preuve d’empathie: “Une autonomie à 30m est-elle réellement l’objectif de cette personne ?”. Et parce que l’offre est personnelle, la valeur perçue n’en sera que plus forte. C’est l’objet de la campagne “my PADI”. Parce que le plongeur est ravi, il sera plus enclin à partager son expérience: nous devons juste l’accompagner dans ses publications (identification, hashtag, localisation,…). Pour plus d’information sur la campagne “my PADI”, je reste à votre disposition.

3/ PERIPHERIE:

ambassadivers

A l’heure des “youtubers” et autres “bloggers”, l’humour mais aussi la cuisine, les arts martiaux, l’automobile, etc… sont des thématiques relayées par ces canaux de communication. PADI a engagé le processus des “Ambassadivers”: ces hypercommuniquants (pardon pour le néologisme), généralement non professionnels de la plongée, transmettent un message sincère de leur passion (nouvelle ou ancienne) bien au-delà de nos argumentaires. “Likés” et/ou partagés par leurs followers, ces ambassadeurs touchent des populations que nous n’aurions pas nécessairement accrochées. Le recrutement a commencé et se poursuivra toute l’année 2016.

4/ PARTENARIAT:

L’idée ici est plutôt de varier les portes d’entrée. Nous disposons de 2 axes principaux: la formation et l’équipement. En associant PADI (avec les cours de spécialités) et votre fabricant sur des évènementiels (WE “vêtement étanche” par exemple), votre campagne de communication peut toucher virtuellement plus de monde. A ce titre, nous proposons aux centres qui souhaitent s’impliquer dans ces projets d’Education Continue une remise de 20% sur les supports pédagogiques des programmes de spécialités. Afin de bénéficier de cette remise, merci de nous prévenir de votre évènement.

5/ PARITE

WD PADI 2016

L’idée n’est pas nouvelle et heureusement ! Elle rejoint pourtant, par le biais d’un évènementiel spécifique , les points précédemment cités. Cette seconde édition du  Women’s dive day se tiendra le 16 juillet. C’est l’occasion de casser un peu l’image masculine de notre activité 😉 Nous invitons tous les centres désirant participer à cet évènement international de s’inscrire sur le site Pro de PADI.

Cette nouvelle approche marketing est en place depuis quelques temps chez deux “géants”. Elle leur a permis de faire face à une concurrence parfois acharnée. L’attachement à une marque est parfois plus fort qu’un simple “bon tarif” !

Ces deux “géants” sont Apple et LEGO 😉