Ahmed Gabr, Instructeur PADI, atteint un nouveau record mondial Guinness de profondeur

photo 4 (3)Tout a commencé il y a quatre ans quand j’ai voulu savoir quelle profondeur le corps humain pouvait atteindre. J’ai alors commencé à aborder les réponses, fais des recherches dans les livres et sur Internet, mais n’ai jamais obtenu la réponse absolue. J’ai alors pensé que la meilleure façon de trouver la réponse était d’essayer moi-même. C’est à partir d’ici que tout a commencé. Au début, c’était très difficile vu le coût élevé de ce projet en raison des exigences logistiques et humaines, pour rassembler des personnes ayant de l’expérience dans de nombreux domaines afin d’améliorer le confort et la sécurité lors de mes descentes et de mes remontées. Bien sûr, j’ai rencontré de nombreuses personnes intéressées, mais certaines ne croyaient pas vraiment à mon projet et essayaient plutôt d’utiliser la situation à leur propre avantage pour remplir leurs agendas.photo 1 (3)J’ai finalement trouvé les bonnes personnes dans la ville de Dahab dans le sud du Sinaï. Toutes ont travaillé corps et âme avec moi pour réaliser ce projet. Elles ont cru en moi et ont utilisé toute leur expérience pour accomplir la mission de la profondeur, tout en me demandant pourquoi je faisais tout cela. Ma réponse était que si vous attendez que quelqu’un vous ouvre la porte, vous attendrez pour le restant de votre vie, et la porte restera toujours fermée.

La dernière année, nous avons finalisé notre plan et avons sélectionné les gaz qui convenaient à ces profondeurs pour éviter les principales pathologies pour ce genre de plongée, à savoir, la toxicité de l’oxygène, l’accident de décompression, les syndromes nerveux à haute pression et la contre diffusion isobarique. Nous avons alors commencé à tester à faible profondeur les gaz sélectionnés, nous les avons un peu modifiés pour finalement décider des gaz pour le record. Ça n’a jamais été la décision d’un seul homme, mais toujours celle d’une équipe.

photo 5

Je me sentais heureux et à l’aise. Et ma zone de confort s’est élargie de plus en plus, spécialement quand nous avons trouvé des sponsors pour l’événement.

La descente m’a pris 14 minutes, ensuite j’ai saisi un badge contrôlé par l’arbitre du record du monde Guinness et d’autres experts. Pour vérifier la plongée, il y avait une douzaine de témoins venant de différentes organisations, de la plongée technique, des experts de plongée commerciale ainsi que l’arbitre du Record du monde Guinness. La remontée avec décompression a duré 13 heures et 50 minutes et un bébé requin océanique m’a tenu compagnie pendant 6 heures, je pense qu’il voulait m’adresser ses félicitations.

À mon retour en surface, l’équipe médicale m’a examiné et a confirmé que j’étais en bonne condition, je souffrais juste un peu de déshydratation. Elle a assuré un suivi après la plongée pendant 72 heures et tout était parfait. J’ai réalisé mon expérience, mais je n’en resterai pas là.

Certificate

 

Félicitations à Ahmed Gabr et à son équipe fantastique pour la réalisation d’un nouveau record du monde Guinness de plongée scaphandre profonde enregistré à 332,35 mètres.

Leave a Reply