Webinar en Francais sur le eLearning

Le 8 et 9 septembre prochain, aura lieu un séminaire que vous pouvez suivre en ligne, c’est a dire depuis votre PC sur le eLearning , que j’aurais le plaisir d’animer.

Vous y découvrirez tout sur le eLearning, comment régler votre salle de classe virtuelle, faire figurer vos informations, suivre vos clients élèves.

Vous pourrez directement vocalement ou par clavier, me poser vos questions et obtenir une réponse immédiate.

Les premiers participants son unanimes sur l’intérêt qu’ils ont eu a suivre ce webinar dont ce sera la dernière édition prévue.

Pour vous inscrire, envoyez un mail a Cédric [email protected] ou encore au training [email protected] .

Le format est d’environ 2h30 reparti sur les deux jours a la suite afin de vous permettre une assimilation facile.

A noter que pour l’instant le eLearning est un outil réservé au centre IRRA PADI.

A bientôt,

avec un peu d’imagination…

Avec l’inter saison qui se profile, l’outil eLearning devrait être utilisé a son plein rendement.

Pour ceux qui hésitent encore ou qui pensent qu’il n’est pas utile de faire figurer la bannière en page d’accueil de leur website, allez jeter un coup d’oeil sur ce site internet d’un centre de plongée en Floride qui m’a paru être la démonstration de ce qui peut être réalisé :

Ce thème restera l’un des principaux de mes visites dans les dive centers PADI pour plusieurs raisons :

Le eLearning est générateur de nouveaux plongeurs
Le eLearning est générateur sans effort de chiffre d’affaire
Le eLearning est la suite logique du DSD
Le eLearning dégage du temps pour les instructeurs
Le eLearning est pratique pour les clients

Et vous, vous en êtes ou avec le eLearning ?

A bientôt,

Changer de point de vue.

Je constate souvent une grande différence dans la façon dont les centres de plongée commercialisent leurs produits par rapport aux marché étrangers européens ou américains.

J’ai ainsi récemment eu l’occasion de rencontrer dans un de nos centres PADI de la région parisienne des touristes américains qui ont eu envie de voir ce qu’était un french “PADI IDC Center”.

Ils ont tout d’abord essayé d’engager le dialogue avec un staff mais sans succès, la barrière linguistique est une des barrières les plus hermétiques. alors on m’a appelé au secours et j’ai eu l’occasion de prendre conscience que nous n’étions pas forcément tourné vers le consommateur.

N’aurait il pas été possible d’utiliser l’ordinateur et les services de traduction de Google comme intermédiaire ?

Pour avoir fait un test rapide, cela fonctionne a merveille !

Bien sur il faut avoir un écran placé a un endroit adapté et un clavier et une souris sans fils. C’est a partir de là que je dit que nous ne pensons pas forcément en terme de client, en terme de service.

Je veux dire que nous avons des solutions qui ne coûtent rien sous la main.

Plus récemment je visitais un website qui avait placé (caché) une petite icône d’appareil photo dans ses pages internet et celui qui trouvait le nombre exact d’icônes fait partie d’une liste de vainqueurs qui seront tiré au sort pour une opération ” un stage acheté/un stage offert “.

j’ai ainsi pu visiter le site entier ce que je n’aurais pas forcément fait autrement.

Certes, leur annonce est en page d’accueil de leur site internet, heureusement pour eux et moi.
Oui, heureusement pour eux car avec mes coordonnées, ils ont aussi amélioré leur base de données gratuitement.

N’y a t il pas la des choses que l’on peut refaire a une sauce plongée?

Pour certain, la sécurité est le maître mot. Pour d’autre c’est l’ambiance la clé du truc. Je réalise que ce n’est pas l’un ou l’autre mais que la clé c’est de se dire qu’est ce que mon client appréciera de trouver a sa disposition. Cela peut être des adaptateurs de prises électriques d’autres pays, cela peut être un ordinateur pour rester en contact avec les siens et checker mails ou appeler sa famille sur Skype après la plongée.

Il peut s’agir d’offrir aux clients de la semaine qui ont fait un DSD de revenir avec un ami pour entrer dans la liste de ceux qui peuvent gagner un accès eLearning (cela vous coûte 50€ /semaine mais vous avez encaissé au moins 3 DSD (120 € environ) par participant.

C’est là ou le marketing deviens un outil intéressant, lorsqu’il s’agit de gagner sa vie en ne pensant qu’a la qualité offerte au client. Beaucoup de mes interlocuteurs pensent détenir une vérité et seuls ceux qui réussissent vraiment a amortir leurs investissements sont les plus ouverts a la discussion et aux nouvelles idées.

Souvent , on me demande de quoi nous allons parler lors d’un rendez vous…parfois j’ai quelques points précis mais on parle de vous et de vous objectifs, de vos réussites et de vos difficultés.

Si vous décidez de ne rien changer, cela vous appartient aussi…

Il y a aussi lors de mes visites, le refrain du client qui ne veut pas de brevet PADI. Je sais bien qu’en saison vous ne faites que répondre a la demande mais votre réponse conditionne votre futur.

Allez vous continuer a proposer les mêmes formations mais plus chères, que les clubs fédéraux voisins ? Oui, mais si je ne fais plus de licences, alors on me refuse mes demandes de niveau 4 !

Chaque fois que vous faites un N4 vous perdez environ 200€ par rapport a un DM PADI…

On se plaint a moi que le Divemaster n’est pas reconnu en France pour encadrer, mais je ne peux m’empêcher de penser a cet encadrant qui vient de passer un brevet reconnu dans un seul pays ( la France) et en plus ce n’est pas un brevet professionnel puisqu’il ne peut pas prétendre a rémunération avec…accessoirement, le DM est reconnu par les normes ISO Européennes et pas le N4 que je sache.
Enfin, moi je dis ça…c’est a vous de voir, mais pour changer son point de vue sur une question, il faut “se déplacer” et regarder la question depuis un autre endroit.

Bref la réussite est faite des choix que vous ferez pour vos clients car aujourd’hui une clientèle qui sait ce qu’elle veut, part et plonge a l’étranger, ou sont brevet de plongée n’est pas mis en doute par des staff qui ont oublié que ce sont les clients qui les font vivre.

Le Ski nous offre un véritable terrain de comparaison et je ne crois pas que sur une piste, on distingue a son style un pratiquant formé hors de France ou en France…alors pensez a vos entreprises et enclenchez la vitesse PADI.

A bientôt,

Je voulais vous dire…

J’ai traversé cet été des périodes difficiles qui m’ont empêché de tenir ce blog a jour.

La perte de quelqu’un de proche même si on sait que c’est inéluctable, est un évènement qui crée un choc d’autant plus fort qu’il est inattendu.

Merci a ceux qui m’ont soutenu dans cette épreuve.

Aujourd’hui je sens qu’a nouveau je vais avoir plaisir a réécrire des articles destinés a vous aider dans ce métier. Bien sur l’un des lecteurs de ce blog ne sera plus là pour souligner apporter sa critique…mes pensées vont vers lui.

Alors, a bientôt,