Pour dire ou on va faut savoir ou on est. (mon GPS)

Bon, sans se poser en donneur de leçon et sans avoir non plus la science infuse mais juste en regardant ce qui se fait dans le domaine du sport loisir, arrêtons nous un moment sur le développement de vos centres de plongée.

Soyons clair, plus les plongeurs arrivent facilement jusqu’à vos portes, et moins d’efforts marketing ou processus qualité sont mis en place. c’est un peu le principe du “je fais ce que je crois être bon, mais si t’es pas content, y’ en a d’autres qui veulent embarquer!”.

On connaît les limites de ce genre de raisonnement : les contingents de plongeurs que l’on a envoyé en Espagne et qui ne s’arrêtent plus en France pour plonger nous le rappellent chaque été !

De la même façon, l’habituel “j’espère que ça sera mieux la saison prochaine” est aussi efficace qu’un cierge dans une église…ça n’éclaire que celui qui le porte, les autres restent dans le noir !

Alors si nous sommes un peu plus “gestionnaires” voici quelques conseils d’hygiène professionnelle…

Je vais forcément parler de PADI (ben oui…)et vous prenez vos certifications en ligne 2008 par le site pro, rubrique member toolbox. cliquez sur “PIC Processing Report” et vous regardez ce que vous avez fait en 2008. pour un bilan complet avec la partie “pro” que vous n’aurez pas sur PPR si vous étés centre IDC, vous pouvez demander cette info a Cédric.

Là, tempête,sous un crâne pour mensualiser le travail. combien d’OWD par mois et combien de plus puis je faire pour accroître mon activité. 10 a l’année soit 1 par mois de plus? correct ou pas correct? ça veut dire que c’est pessimiste comme accroissement si on parle d’éducation continue parce qu’un par mois si on considère que un sur deux fait l’AOWD ca veut dire 5 AOWD en plus a l’année … voila, bienvenue dans l’établissement de votre “Tableau de bord”.

Après il vous faut des stratégies pour atteindre ces objectifs : par exemple, nous savons que le eLearning sera en français cet été, donc en fait étant déjà en anglais, espagnol et allemand, il sera aussi en hollandais, italien et français…je serais vous je commencerais tout de suite a mettre une bannière et un lien depuis votre site internet car vous pouvez ainsi non seulement avoir de nouveaux étudiants en ligne et donc futurs clients mais aussi le eLearning vous rapporte vite de quoi amortir votre cotisation annuelle et cela a chaque nouveau eLearner…en plus ça ne vous coûte RIEN!

Si vous ne savez pas dans quelle direction aller, comment voulez vous donner des consignes efficaces a vos moniteurs pour le développement de votre activité…vous les laissez faire et comptez sur leur dévouement aveugle…?

“Seul celui qui sait ou il va peut dire si le vent est favorable ou pas ” disait Maitre Shifu…alors ne laissez pas le vent vous porter sur là ou vous pouvez échouer.

Comme en voiture, le tableau de bord est fait pour être regardé, et interprété car il permet de s’adapter a la réponse de la clientèle vis a vis de vos offres ou opérations ou produits.

On va être clair, vous vous sentez concerné mais ne savez pas par quel bout prendre les choses, contactez moi rapidement et je vous aiderai. Mais en 2009 plus que jamais, gouverner c’est prévoir !

Y a t il un capitaine a la barre ou doit on commencer les prières ?

A bientôt,

Maître Shifu avait raison…

Alors jeune panda, je découvris un slogan publicitaire français dans les années 80 qui clamait : “quand on n’a pas de pétrole, on a des idées” !

Force est de reconnaître que ce type d’argument colle a la Belgique et on pourrait l’adapter en disant, quand on n’a pas de plongeurs qui viennent en vacances l’été, on a des idées pour en avoir quand même…

Je rentre de ma tournée dans ce plat pays qui n’est pas le mien et mes rendez vous m’ont amené a distinguer des initiatives a encourager. Maître Shifu m’avait enseigné qu’en temps de crise il y a 3 stratégies qui donnent des résultats différents : la carpe, le requin et le dauphin.

La carpe ne s’autorise aucun risque et se planque dans la vase et fait le dos rond en attendant les beaux jours.
Le requin continue coûte que coûte sur son axe de communication et de marketing et ça lui assure d’être dans les premiers a redémarrer dès la reprise.

Le dauphin s’adapte et surfe a moindre effort sur des vagues, des besoins, des tendances qui lui permettent dès le début de crise de continuer a être performant. Il peut le faire parce qu’il est joueur et déteste rester immobile.

Les deux centres dont je vous parle ont adopté la stratégie du dauphin :

Honneur aux dames avec le centre PADI “Buds-Diving” près de Bruxelles. Karen a ouvert a coté de son école un centre de Wellness de haute qualité.

Massages, soins, enveloppements, banc uv, sauna, hammam, jacuzzi, piscine, c’est un concept destiné a tous mais la cible féminine tant pour le bien être que pour le centre de plongée est a prendre en considération puisque les attentes et besoins des femmes sont pris en compte dans l’une comme dans l’autre des activités.
Bien sûr, elle s’est entourée de conseils avisés pour créer sa structure et a mené ce projet parce qu’elle se sent concernée par ce marché mais aussi parce que le trait d’union entre les deux métiers est l’eau…

Alors “si tu ne viens pas a la plongée, la plongée viendra a toi !” pourrait on dire mais le principe fonctionne a merveille . Bel investissement qui portera ses fruits, pas de doutes !

La deuxième structure PADI dont je vous parle maintenant est situé près d’Anvers et s’appelle “Hoogenboom Dive Education”. Arie en est le patron et Erwinn est responsable plongée. Arie est un créateur, un visionnaire doublé d’une grande volonté. il a créé un bassin indoor chauffé, décoré, avec miroir au fond (comme dans une salle de danse) afin que les élèves se voient, ou que les pros voient leurs démonstrations, et des plateaux de profondeurs variables jusqu’à 6 mètres hors sol.

Si ça s’arrêtait là, ce serait bien !

On rajoute 3 salles multimédias de 12 places chacune, une salle de détente, un espace restauration, une salle de réunions pour 50 personnes, 4 salles d’hébergement pour 2 soit 8 couchages pour des candidats instructeurs puisque ce centre est aussi un centre IDC.

Bien sur on trouve tout les sanitaires, vestiaires et douches traditionnels mais avec une déco adaptée.

Bon, c’est un peu le centre de plongée de James Bond, avec le plancher qui en se relevant dévoile le bassin, avec les équipements de plongée qui s’escamotent dans le mur, mais quel réalisation !

Et surtout, ce bassin est disponible aux autres écoles de plongées avec des tarifs horaires intéressants. Vous pouvez les joindre au (+32)03 68 50 195.

Comme vous pouvez le voir, les entrepreneurs de plongée ne restent pas les deux pieds dans les mêmes sabots en Belgique, et se donnent les moyens de leurs ambitions…a retenir.

A bientôt,