Les extrêmes

Dans la même journée, un Régional Manager va se mettre au service de structures de taille et d’expérience différentes.
Récemment je me suis rendu chez “South Divers” a Blois. Cette structure est une de celle qui communique le plus en France et s’est développé de façon croissante ces dernières années sur le formations de cadre PADI.

La passion de deux hommes, Elhorry Zunino et Ben Portnoy a contribué a donner une véritable dynamique et elle est aujourd’hui reconnue comme étant de première qualité.

J’ai eu l’occasion de les visiter lors d’un IDC et nul doute que l’ambiance y était des plus chaleureuses…

A cette occasion, j’ai aussi pu aussi dialoguer avec certains candidats qui venaient de région que je connais bien ou répondre a des questions plus précises d’autres candidats qui s’inquiètent déjà de leur après examen, signe d’un projet qui ne tardera pas a se concrétiser…

C’est parfois leur premier contact avec quelqu’un membre du “Staff PADI” et il est important de pouvoir les assurer qu’ils ont choisi un bon partenaire professionnel qui les accompagnera et les soutiendra tout le long de leur carrière.

Un peu plus tard dans la même journée, je suis allé visiter l’un de nos centres de la région parisienne, la ” Fosse de Conflans Ste Honorine” qui est géré par Christian Furet. J’ai eu l’occasion de retrouver Christophe Riou de la société Vert Marine qui avait initié la démarche vers PADI fin 2008.

Là, même si Christian connait parfaitement le système PADI, mon rôle est de les aider a choisir des objectifs plus simples car les contraintes sont différentes. Néanmoins, entre ces deux structures, il est possible de trouver des points communs, dont certains sont déterminants pour le succès des projets qui vont être menés.

Vous verrez que sur les clichés, la bonne humeur et la passion sont au rendez vous. Rien n’est possible sans cet ingrédient et il est déterminant que cette petite étincelle nous puissions la garder suffisamment éclatante pour nos clients.
Parce que l’image de PADI, c’est aussi vous…

A bientôt,

VIVE LA CRISE !

J’ai reçu un mail d’un instructeur qui collabore avec DEEP TURTLE, centre IDC de la région de LAUSANNE, relatant des ” baptêmes de plongée” qui ont eu lieu à l’Aquaparc du Bouveret en Suisse du 26.12.08 au 04.01.09. je lui laisse la parole :

Dix jours de bonheur durant lesquels nous avons eu le privilège de faire plonger plus de 700 personnes en dix jours dans des conditions de sécurité et de confort optimales.
Cet événement a été renforcé par une large campagne publicitaire radiophonique sur deux radios de grande écoute, également prise en charge par le parc ainsi qu’une série d’affiches publicitaires au design efficace.


En résumé, je dirais simplement que c’était une expérience vraiment géniale autant pour nos visiteurs que pour le staff. On a hâte que cela recommence !!!

Un grand merci d’ailleurs à tout le staff qui est venu chacun leur tour nous prêter main forte, par passion et amitié tout simplement et sans qui rien n’aurait été possible.

(Gégé, Pascal, Silvio, Sylvie et Fred pour les instructeurs et Dorian, Alexandre, Chloé, Caro et Séb pour les assistants)

En chiffres:

Nombre de baptisés: près de 800 personnes différentes (dont beaucoup sont revenu refaire un baptême une deuxième et même une troisième fois)

Encadrants ayant participé à l’Event: 11 personnes (de 3 à 5 personnes tous les jours)
Température de l’eau: 29°

Prix du baptême: gratuit (offert par le parc à sa clientèle)

Diamètre de la piscine: 5 mètres

Age moyen des participants: âge moyen autour des 22 ans mais plus de 50% des participants était âgés de 10 à 15 ans. Le deuxième plus grand groupe représenté était les 38 à 50 ans.

Nombre de litre d’air consommé: environ 280’000 litres

Accident, pépin: zéro !!!

Le repas étant offert au staff par le parc, nombre de hamburger consommés: 80 hamburgers (bien qu’on aurait volontiers mangé plus sainement certains jours 🙂

Taux de satisfaction des baptisés: 100% (et nous avons veillé à ce que chacun sorte de l’eau avec un large sourire. Ainsi, nous avons pris le temps pour chacun, adapté la profondeur selon le plongeur et son aisance, joué au Frisbee, et chacun s’est vu personnellement féliciter par son instructeur).

Organisateur: Loïc Denys, instructeur PADI, avec la complicité, l’amitié et le soutien toujours génial de Deep Turtle (Merci Mimi et Séb) et Aquaparc (service Marketing)

Je vous envois mes meilleures salutations

Loïc Denys”

Comme Loïc a eu la bonne idée de me joindre des clichés, je vous en ai fait profiter aussi…pour la petite histoire, cela faisait de longs mois que DEEP TURTLE essayait de proposer un événementiel autour des baptêmes a l’AQUAPARC sans obtenir un feu vert de la part de la direction…et puis la crise a fait chuter les fréquentations du bassin et il était devenu urgent de faire quelque chose, alors, constants dans leur effort, les portes se sont enfin ouvertes pour le plaisir et les affaires de tous !
A quand la même chose au Marineland d’Antibes ?

A bientôt,

Spécialité du trimestre : NITROX

Le NITROX est LA spécialité numéro 1 de PADI.

Elle a le mérite d’être simple, claire, mais pourtant, certains s’acharnent encore a la compliquer alors que PADI a tout fait pour vulgariser l’usage de ce gaz pour la plongée.
Revoyons un peu le cours. Le kit NITROX est identifié par le code K-650 et une lettre identifiant le langage choisi, soit pour le français le F. Que contient il exactement ?

. Le DVD Nitrox

. Le Manuel de cours

. Des tables 32% et 36% d’O2

. Des stickers de bouteilles

. Une table de profondeurs équivalentes a l’air

. Une sacoche de cours de couleur verte.

Je rappelle que RSTC a décidé de considérer que les plongées ne sauraient être obligatoires dans la mesure ou le plongeur ne va pas acquérir une technique nouvelle. Cela influe bien entendu sur le prix auquel vous allez proposer cette spécialité.

Le cours théorique se divise en 2 parties avec un atelier pour chacune des deux (analyse de gaz avec un oxymètre pour la première et calcul de profondeurs équivalentes a l’air pour la seconde).

La première partie lorsqu’elle est terminée permet au plongeur d’évoluer avec un Nitrox jusqu’à 32% puis lorsque la seconde est terminée, 36%. le travail sur le manuel s’accompagne du visionnage du DVD afin de finir cette spécialité.

Après il vous reste a trouver une offre marketing. Vous pouvez proposer d’accompagner la spécialité d’une carte de gonflage au prix de l’air (sans surcoût NITROX), vous pouvez l’inclure a des offres OWD , le choix est vaste et les solutions nombreuses. Il est toujours intéressant de réfléchir en se mettant a la place du client. Ainsi, certains offrent cette spécialité parce qu’ils vendent ainsi du matériel NITROX.

Je vous invite a promouvoir dans vos centres et sur vos sites internet la spécialité de ce premier trimestre et ainsi de profiter des offres de PADI sur le produit (-5% pour 5 kits et -10% pour 10 kits) pendant ce premier trimestre.

Si vous souhaitez en parler, contactez moi.
A bientôt,

PASSION OU FOLIE ?

J’aime la Belgique et les Belges.

Ils ont ce grain de folie qui permet d’envisager une vie d’adulte comme si nous avions encore une douzaine d’années et des culottes courtes !

Tous les ans, chaque premier samedi de l’année, la ville d’Ostende organise “La Plongée du Nouvel An”. De nombreux plongeurs et non plongeurs se retrouvent pour aller a la mer de bon matin et John Bollé, PADI Course Director de “DUIKPUNT”à Ostende participe avec son école a cette évènement depuis 4 ans.

On pourrait imaginer 2 pelés et 3 tondus se courant derrière sur une plage pour un bain rapide dans une eau glaciale. Erreur, c’est la Belgique !

Ce sont 6000 personnes, une vague énorme et humaine qui se jette a l’eau comme si un besoin primal l’animait.
Pas sûr qu’il y ait besoin de beaucoup de commentaires, alors regardez les photos ci dessous et vérifiez ou en est votre curseur passion…le leur est au max !
A bientôt,




Feedback salon de la plongée 2009

Que voulez vous, il y a des choses contre lesquelles on ne peut pas lutter. Quand les années blanchissent barbe et cheveux et que je suis de noir vêtu pour le salon, et lorsque c’est le boss qui donne le ton en me donnant un sobriquet que tout le monde reprend parce que ça correspond bien a mon caractère, il faut devenir roseau et plier.

Kung Fu Panda je suis devenu, comme le papillon sort de sa chrysalide. Les TOPGUN qui se reconnaîtront n’ont pas fini de m’en faire voir mais je réglerai ça plus tard…

Alors ce Salon 2009 j’en retiens quoi…il y aurait beaucoup de choses a mentionner comme le eLearning qui va apparaître traduit en français dans l’été pour le plaisir de bien des centres, Une Roundtable des centres de plongée PADI avec des échanges de qualité autour des thèmes proposés, une réelle et concrète envie de se bouger de la part des centres (on va suivre ça dans l’année). Un excellent “Member social” présenté par Jean Claude Monachon qui a été une occasion d’échanges lors du cocktail qui a suivi…

Une excellente campagne de communication de Elhorry ZUNINO, Manager de South Divers (Blois)pour son détournement de la publicité d’une célèbre marque de café : “Elhorry, what else ?”, un véritable séisme d’activité pour les centres IDC français, Des contacts intéressants pour enregistrer de nouveaux centres en 2009. Un stand indépendant et propre au ¨Project Aware qui a eu un beau succès, bravo a Dominic Ziegler.

Un propriétaire de centre de plongée Breton (Martial WARNIER

de WAILLY) a été récompensé du titre de “Manager de l’année” pour les résultats d’Aquaplus (Arzon) , félicité aussi par AQUALUNG pour cette distinction .

On le connaissait sûr de lui, on l’a découvert ému avec une petite voix. Il en est toujours de même lorsque l’ensemble de la profession reconnaît votre compétence !
Et puis il y a eu Ondine, le choc Ondine calibré a 7 sur l’échelle de Richter…un petit bout de femme de 12 ans qui vous regarde droit dans les yeux pour vous dire qu’elle a décidé de protéger les requins. J’entends déjà des commentaires : “ouais c’est ça, a 12 ans elle va sauver les requins…” ou encore “ça lui passera” ou même “on l’a pas attendue pour y penser”.

Mais a 12 ans, Ondine n’a attendu personne elle pour se retrousser
les manches et enclencher la marche avant et au salon, elle nous a TOUS scotchés, par la qualité de sa présentation (elle était invité par le Salon de la Plongée) permanente, et par son engagement (blog d’ondine mis en lien sur mon blog) dans cette cause.
Le project AWARE doit déjà travailler avec elle et les centres de plongées PLONGEQUILIBRE de Paris et AQUAPLUS d’arzon lui ont offert sa formation Open Water Diver. Je peux vous dire que quand on voit le travail qu’elle a réalisé, on se réjouit de se lever tous les matins et on se dit que ça sert peut être a quelque chose.
Relax Fabienne, la relève féminine est assurée !

Finalement c’était un très beau salon que cette édition 2009 avec l’objectif de mettre le plongeur au centre de nos démarches et communication en lui personnalisant nos messages. Une belle énergie est née de cette édition et c’est a nous qu’il appartient de l’entretenir…

Ah oui, nous avions un slogan lié au cadeau que nous remettions a chaque visiteur du stand, qui consistait un une petite bouteille d’eau…

“Là ou il y a de l’eau, il y a PADI” et voila un cliché qui signifie ” Là ou il y a PADI, il y a un partenaire”…(merci a Xavier Trubert d’AQUAEVASION Carry le rouet)

Alors merci a tous les membres qui sont venus, pardon pour ceux qui ont du attendre avant d’avoir un interlocuteur, et rendez vous en 2010 pour faire le show !
A bientôt,

Alors ? Quoi de neuf chez PADI ?

Cette phrase est une de celle que j’entends le plus fréquemment lors de mes visites dans les centres de plongée.

PADI a été tellement productif en nouveautés que les centres aiment être au courant des dernières évolutions même s’ils ne sautent pas tous dans le sillage novateur…

Ainsi il y a quelques années, nous avons proposé a nos centres de plongée un séminaire sur le centre de plongée du futur.

Nous annonçions alors que les centres devaient se préparer à un durcissement économique et que l’avenir ne serait favorable qu’aux centres qui sauraient négocier le virage du marketing et du management.

Bien sur, comme tout ce qui parle du futur, nous n’avons pas forcément été entendus par tous les centres mais certains qui font confiance à PADI depuis de longues années se sont dit : “Y a t il déjà eu un conseil que m’ait donné PADI pour lequel je me sois mordu les doigts de l’avoir suivi ?”

Depuis certains ont revendu leur commerce ou arrêté son exploitation et d’autres ont toujours une étincelle dans les yeux…mais ça comme le reste, ça s’entretient et on a rien sans rien !

Il y a quelques années, avoir un site internet était coûteux et le mettre à jour une performance…

Aujourd’hui c’est accessible par exemple avec “Publisher” sous Windows et il est facile de le mettre à jour vous-même.

Il vous est possible de créer votre Blog facilement et gratuitement, comme je l’ai fais. Vous pouvez aussi créer un groupe sur Facebook ou un autre réseau social que vous animerez par vos propositions, produire et diffuser des podcast via “iTunes” que tous les possesseurs de iPod ou iPhone (qu’ils soient vos clients ou pas) pourront se procurer, toujours gratuitement. Vous pouvez même vous faire connaître par youTube en envoyant un “lip dub”…

Bref, vous disposez d’une palette de moyens bon marché à utiliser et si vous ne le faites pas, vous laissez passer une belle opportunité de contact avec vos clients ou votre base de données…

Un paysan corrézien m’a dit “Quand les temps sont durs, on n’achète pas ses légumes au marché. On se crache dans les mains et on cultive son jardin !”.

Il en est de même pour nous : se développer juste avec le client de passage est sans doute possible quand c’est l’euphorie (voir l’article “ici on plonge !”) mais lorsque le passage diminue, il est prudent de travailler sur sa base client en la structurant et sur son réseau. C’est ce que nous verrons au salon de la plongée lors de la table ronde du vendredi après-midi… le CRM !

Notre développement est à ce prix et nous ne sommes pas concurrents d’associations 1901, mais d’autres professionnels avec lesquels nous partageons un client…qui parmi nous sera le meilleur?

Et c’est moi qui poserais entre autres questions : “Alors ? Quoi de neuf chez vous ?”

A bientôt,